La vapotage n’est pas une porte d’entrée vers le tabagisme

Résumé de l'article :

Jeune qui vape

L’étude ne date pas d’hier, mais les indicateurs n’ont pas changé depuis et il est toujours bon de rappeler les fondamentaux. L’un des arguments des anti-tape est de dire que le fait de vapoter amène vers le tabagisme conventionnel. Or, une étude américaine datant d’avril 2017 démontre le contraire.

L’étude, commencée en 2014, portait sur une cohorte de 3657 étudiants pour un âge moyen de 18,5 ans. Le résultat de cette étude montre que seuls 8 des jeunes sont restés à la cigarette seule. Cela balaye cette assertion que le vapotage renormalise le tabagisme et ouvre la voie vers le tabac combustible.


« la vape ringardise la tabac »

La vape est essentiellement utilisée pas les ex-fumeurs, voire les vapofumeurs (celles et ceux qui utilisent les deux) dans le but de sortir un jour du tabac fumé. Comme chacun le sait, l’adolescence est une période d’expérimentation et de rébellion. Nous avons tous plus ou moins commencé comme ça : pour faire comme les adultes, tenter des choses ou nous faire passer pour plus « cool ». L’image est vieillotte et les temps ont changé. Comme l’a souvent souligné le Pr Dautzenberg, « la vape ringardise la tabac ». Quitte à tenter quelque chose, ne vaut-il pas mieux tester la vape, non nicotinée plutôt que la clope ? Et l’on constate que pour tous les jeunes expérimentant la vape, peu continuent à vapoter par la suite, que ce soit occasionnellement ou régulièrement.


Nom du site source : The conversation
URL de la source : https://theconversation.com/le-vapotage-nest-pas-une-porte-dentree-dans-le-tabagisme-pour-les-jeunes-87833