JACC : Oui, il y a un bénéfice, visible rapidement, à basculer de la cigarette au vapotage


 

Le Dr Farsalinos a publié, hier, sur son blog, les résultats d’une étude de JACC (Journal of the American College of Cardiology) concernant les effets bénéfiques du passage à la vape lorsque l’on est fumeurs ; contredisant ainsi certaines rumeurs prétendant le contraire. Cette étude contredit également le poncif visant à dire que seul le vapotage exclusif a un bénéfice sur la santé cardiovasculaire.

Une étude de référence identifie les bienfaits cardiovasculaires dès le mois suivant le passage de l’usage du tabac à l’e-cigarette

Une étude, publiée aujourd’hui dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC), fournit des nouvelles des plus intéressantes pour les fumeurs qui ont réussi à arrêter de fumer avec les e-cigarettes. Des améliorations de la fonction vasculaire ont été observées dès le premier mois suivant le changement. Des améliorations similaires ont été observées chez ceux qui utilisent des e-cigarettes contenant ou non de la nicotine, démystifiant ainsi un mythe commun (qui a déjà été réfuté par la recherche sur le snus) selon lequel la nicotine contribue considérablement au risque cardiovasculaire lié au tabac. Fait encore plus remarquable, des améliorations de la fonction vasculaire ont été observées même chez ceux qui n’ont pas complètement arrêté de fumer, mais qui ont considérablement réduit leur consommation de tabac. Il s’agit d’un autre élément d’information important, surtout pour ceux qui insistent encore sur le fait que le double usage (qui comprend les vapers qui fument une cigarette par jour ou fument moins que tous les jours) ne présente aucun avantage ou peut être associé à un risque plus élevé que le tabagisme seulement.

L’étude a mesuré la rigidité artérielle et la fonction endothéliale, qui sont des marqueurs ayant une signification pronostique importante. Pour simplifier les choses, l’augmentation de la rigidité artérielle et le dysfonctionnement endothélial sont des prédicteurs bien établis d’un risque accru de développement futur de maladies cardiovasculaires. Mais qui pourrait penser qu’il y a seulement 3 jours, une autre étude a rapporté les résultats contraires : que les e-cigarettes causent une rigidité artérielle accrue et un dysfonctionnement endothélial. Et bien, C’EST FAUX !

L’étude précédente, publiée par un groupe de chercheurs allemands, est l’une des nombreuses études qui ont évalué les changements dans la rigidité artérielle et la fonction endothéliale immédiatement après avoir utilisé une cigarette électronique pendant quelques minutes. L’étude était accompagnée d’un impressionnant communiqué de presse de l’Association Européenne du Coeur, déclarant qu’ils ont établi « comment les e-cigarettes endommagent le cerveau, les vaisseaux sanguins et les poumons ». Cependant, leur méthodologie et leurs résultats n’ont aucune valeur pronostique ! Ils ne fournissent aucune preuve que le risque de maladies cardiaques futures est accru (ou diminué). La raison en est simple : ces marqueurs n’ont JAMAIS été utilisés et validés comme indicateurs pronostiques lorsqu’ils sont mesurés après une intervention aiguë (dans ce cas, après avoir délivré un stimulant comme la nicotine). En fait, les principes de mesure de ces marqueurs dictent que les stimulants comme la caféine, la nicotine et l’alcool (ou même la nourriture) doivent être évités pendant plusieurs heures avant les mesures. Les thérapies de remplacement de la nicotine et la caféine ont les mêmes effets immédiats sur la fonction vasculaire que la nicotine, mais elles ne présentent aucun risque pour le développement futur des maladies cardiaques. Coïncidence, hier encore, j’ai présenté tous ces faits au E-Cigarette Summit 2019, sans connaître l’étude qui vient d’être publiée. Cependant, je ne suis pas un prophète et ne suis pas plus intelligent que les auteurs des nombreuses études qui interprètent les effets aigus de la nicotine (qui sont connus depuis les années 1960) comme un signe de maladie future. Je trouve très problématique pour la communauté scientifique que quelques jours seulement après avoir déclaré que les e-cigarettes sont désastreuses pour le cœur, une étude indique clairement que des bénéfices cardiovasculaires sont attendus lors du passage de l’usage du tabac à l’e-cigarette.

L’étude publiée aujourd’hui dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC) est révolutionnaire. Elle devrait être sérieusement prise en considération par les sociétés scientifiques en changeant leur approche de la question des e-cigarettes. Bien que l’étude n’ait fait aucune comparaison avec d’autres méthodes de renoncement au tabac (ou avec l’abandon du tabac sans acune aide), cela n’est pas pertinent. Tout le monde devrait encourager les fumeurs qui ne peuvent pas ou ne veulent pas cesser de fumer, en utilisant des médicaments approuvés, à essayer les e-cigarettes dans le but d’arrêter. Outre les avantages de la réduction du risque de cancer, nous disposons maintenant d’une importante étude montrant une amélioration de la fonction vasculaire en très peu de temps qui pourrait se traduire par une diminution du risque de maladie cardiovasculaire en raison de la forte importance pronostique des marqueurs mesurés. Je me demande quelle sera la réaction de la communauté scientifique après cette étude.

Il est temps pour tout le monde d’être plus ouvert d’esprit et d’examiner les preuves loin des prédispositions et des préjugés.

source : http://www.ecigarette-research.org/research/index.php/whats-new/2019/276-ecig-heart2